Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 08:35
Le 02/10/2009 à 16:14
par ALEXANDRE JEZIORSKI
de Zone-Turf.fr



Pour le dernier volet de notre série, Jean de Roualle a analysé les chances de chaque participant au Qatar-Prix de l'Arc de Triomphe. L'entraîneur tient à préciser qu'il n'est "ni un pronostiqueur, ni un expert au sens strict". Il s'agit simplement du ressenti d'un entraîneur qui exerce son métier depuis 30 ans. Au travers ces trois interviews franches, l'homme vous a livré son avis de "passionné" sur l'une des plus prestigieuses courses du turf mondial. Une analyse qui devrait vous aider à l'heure du choix...


Pour simplifier l'analyse de Jean de Roualle, un système de feu tricolore a été mis en place. Le "feu vert" signifie que le cheval devrait être dans les cinq premiers. Le "feu orange" indique un cheval susceptible d'une surprise. Le "feu rouge" représente un cheval qui ne peut (a priori) être à l'arrivée selon notre expert. Décryptage !

1- Youmzain

"Il s'est placé à deux reprises dans cette épreuve. Son entraîneur et son jockey sont très confiants. Je pense qu'il peut participer à l'arrivée. Il aura pour lui d'avoir tiré un bon numéro de corde."

2- Conduit

"Il peut créer une surprise mais je pense sincèrement qu'il y a des chevaux meilleurs que lui dans la course. Quelques chevaux étrangers l'ont déjà battu et je pense que les français peuvent en faire de même"

3- Vision d'Etat

"C'est un habitué des Groupe I. Il a réalisé une grande performance en Angleterre cet été. Sa dernière course ne m'a pas emballé mais je sais qu'il a gagné en condition physique. Il a de la fraîcheur et de l'expérience. Il devrait placer sa pointe de vitesse à bon escient."

4- Magadan

"Avec un numéro favorable dans les stalles de départ, je l'aurais dit capable de s'emparer d'un accessit. Là, avec le 17, sa mission me semble impossible."

5- The Bogberry

"C'est un bon cheval de Groupe II mais dans cette course, il s'agit des meilleurs. Il est un ton en dessous et partira avec le 18 dans les stalles. Impossible."

6 - Steele Tango

"Je le connais peu mais en regardant ses performances, il me semble difficle à conseiller. Il constitue une impasse tentante."

7- Getaway

"Attention à lui ! Il me paraît un peu surclassé mais vient quand même de gagner facilement à Baden-Baden. Il aura pour lui un bon numéro de corde et la monte de Stéphane Pasquier, l'un des meilleurs jockeys dans ce style de course."

8- Tullamore

"Il ne possède aucune référence valable. Impasse"

9- Hot Six

"C'est le meilleur cheval brésilien. Sur le papier, il semble hors course mais ce serait une belle histoire s'il parvenait à se placer. Il a le 4 dans les stalles. C'est un outsider amusant."

10- Dar Ré Mi

"C'est une jument très dure qui a prouvé l'étendue de son talent dans le Prix Vermeille. Bien placée dans les stalles et pouvant s'adapter à toutes les tactiques, elle fait partie de mes préférés."

11- Tangaspeed

"Une course de rentrée correcet mais ce n'est pas suffisant pour espérer un accessit. Je l'écarte."

12- La Boum

"C'est une jument courageuse qui donne toujours le meilleur d'elle-même. Je l'aime bien et cela me ferait plaisir qu'elle soit sixième ou septième."

13- Beheshtam

"Je le vois vraiment capable d'un exploit. Gérald Mossé a l'expérience des grands rendez-vous et Alain de Royer-Dupré a démontré à maintes reprises qu'il savait préparer un Arc de Triomphe. Le cheval a progressé. Seul son numéro dans les stalles est un handicap mais son jockey va s'en accomoder..."

14- Set Sail

Leader de Fame and Glory

15- Fame and Glory

"C'est le principal challenger à Sea The Stars. Cinq victoires en sept courses et des lignes flatteuses. Il devrait bien faire à Longchamp et son numéro de corde est tout à fait correct. Les 2 400 mètres sont en plein dans ses cordes. A suivre."

16- Cavalryman

"Il est très malchanceux ayant le pire des numéros dans les stalles (19). C'est terrible pour lui car son jockey va devoir faire un effort violent ou tout reprendre pour patienter. C'est très compliqué pour un 3 ans. Ses chances deviennent secondaires."

17- Grand Ducal

Leader de Fame and Glory

18- Sea The Stars

"C'est un champion ! Que dire de plus ? Il possède tous les atouts dans son jeu. Le terrain sera pour lui. John Oxx et Mick Kinane sont confiants, ce qui peut être traduit par un dernier travail excellent. Son entraîneur dit de lui qu'il est meilleur que Sinndar. Je vous laisse imaginer. C'est mon favori."

19- Stacelita

"J'ai longtemps hésité mais je vais lui mettre un feu vert malgré son mauvais numéro dans les stalles de départ. Elle se présente invaincue, ce qui n'est pas rien. Jean-Claude Rouget l'a entraînée à Deauville pour ne pas avoir à faire un déplacement trop long le jour J. Une bonne initiative. Elle est très bonne et mériterait de prendre une place dans les cinq premiers."

Les préférés de Jean de Roualle

18- Sea The Stars

10- Dar Ré Mi

15- Fame and Glory

3- Vision d'Etat

1- Youmzain

19- Stacelita

13- Beheshtam

7- Getaway

Repost 0
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 21:23
 
L'Arc de Triomphe est la course préférée de Christophe Soumillon. Dans ses rêves les plus fous, jeune, il a toujours espéré remporter LA COURSE DE L'ANNEE, comme il aime si bien le dire. Et lorsque en 2003, il réalise son rêve avec Dalakhani, l'émotion était à son comble : «J'étais très confiant avant le coup, car j'ai toujours considéré Dalakhani comme un phénomène. J'ai trouvé la ligne droite très longue car après avoir pris la tête, j'ai pensé l'emporter facilement mais Mubtaker lui a donné une sacrée réplique dans les 150 derniers mètres. Et au passage du poteau, j'ai ressenti une émotion indescriptible. J'étais dans un état second, je me sentais porté par un ange.» Depuis, Christophe a toujours considéré cette victoire comme la plus belle de sa carrière. Mais dans un coin de sa tête, il n'a qu'une seule idée, remporter une nouvelle fois cette prestigieuse épreuve. Il s'empare de l'accessit d'honneur avec Cherry Mix l'année d'après. Vient alors une période assez creuse, où tour à tour Shawanda et Shirocco ne répondent pas à ses espérances alors qu'ils étaient en position de favoris. Pire, ils terminent à une grande distance des premiers. D'abord Shawanda échoue radicalement alors qu'elle était annoncée comme la seule à pouvoir inquiéter Hurricane Run. Peine perdue, la pouliche se fait mal à l'entrée de la ligne droite et ne peut exprimer pleinement son talent. Douze mois plus tard, c'est au tour de Shirocco, dans un jour sans, d'échouer radicalement. Il laisse la place à Rail Link, l'autre Fabre. Une sacrée claque pour Christophe. En 2007, Mandesha, plus aussi performante qu'à trois ans, ne peut à aucun moment soutenir la comparaison dans la ligne d'arrivée.
 
L'avènement de Zarkava
 
Mais ce jour-là, Christophe Soumillon remporte le Prix Marcel Boussac en selle sur une certaine Zarkava : «J'ai tout de suite senti en elle un potentiel qui sort de l'ordinaire. Car, après avoir gagné en débutant, elle passait directement à un groupe I. Elle m'a emballé d'autant que nous avions eu du mal à trouver l'ouverture à la distance. Puis elle a placé une fulgurante accélération qui laissait présager un avenir radieux». Zarkava est alors considérée comme le grand espoir de l'écurie Aga Khan. Mais il va falloir confirmer. On en a vu des pur sang estimés passer totalement à côté de leur année classique. Zarkava n'est pas de ce bois-là, elle surclasse l'opposition dans le Prix de la Grotte pour sa rentrée avant d'éblouir à trois reprises les observateurs lors de ses succès prestigieuses dans la Poule d'Essai des Pouliches, le Prix de Diane et Vermeille. A chaque fois, Zarkava patiente à l'arrière-garde avant de pulvériser l'opposition. Tous les superlatifs sont employés : «Elle est extraordinaire, magnifique, sensationnelle, exceptionnelle...» Maintenant, Zarkava n'a battu que les femelles. Dimanche, elle peut entrer dans la légende en s'imposant dans le Prix de l'Arc de Triomphe, mais ce sera une autre paire de manches car cette fois, les trois ans mâles et les chevaux d'âge sont de la partie. En outre, aucun pouliche de trois ans ne s'est imposée depuis 1982.
 
Une redoutable opposition
 
Et Christophe Soumillon reste prudent, même s'il a confiance quant aux capacités de sa partenaire : «Zarkava est une pouliche exceptionnelle, qui a dominé sa génération de la tête et des épaules. Pourtant, les statistiques ne nous sont pas favorables. Il y a bien longtemps qu'une femelle de trois ans n'a pas gagné l'Arc. Certes, elle a ébloui à chaque fois, j'ai souvent pris mon pied lorsque je lui demandais d'accélérer, mais dimanche, les données sont différentes. Il y a les mâles et les vieux à affronter. Je vais certainement patienter en queue de peloton comme à son habitude et venir dans la ligne droite. Des sujets comme Duke of Marmalade, Soldier of Fortune ou Vision d'Etat, ne vont pas nous attendre. Je ne sais pas comment elle va réagir lorsqu'il faudra lutter dans la ligne droite contre des «durs» et répondre à mes sollicitations, elle qui n'a jamais eu à puiser dans ses réserves. Elle a la classe pour vaincre, c'est certain, mais je préfère me concentrer, ne pas me disperser et m'enflammer avant la course. Mais après, si par bonheur, elle s'impose, alors là, on pourra employer tous les superlatifs la concernant. En quelque sorte, c'est elle et à moi de jouer... » Christophe a remporté son premier Arc un 5 octobre, cette année l'Arc se dispute le même jour. Alors peut-être l'histoire va se répéter. C'est tout le mal que l'on peut lui souhaiter !
Allez Zarkava, Allez Christophe, faites-nous rêver encore !
Repost 0
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 21:08
Le 03/10/2009 à 12:10
par MICHEL GIRAUD
de Zone-Turf.fr


Le Prix de l'Arc de Triomphe comptera dix-neuf partants cette année. Tout laisse à penser que l'expérience des jockeys sera déterminante dans la physionomie de la course. A ce registre le plateau semble bien fourni. Du doyen irlandais Mick Kinane à l'italien volant Lanfranco Dettori, on retrouvera huit gagnants d'Arc pour quinze trophées. Présentation des rois du turf.

Mick Kinane - le doyen - Irlande - 1959

Mick Kinane a remporté à deux reprises le Prix de l'Arc de Triomphe et a pris l'habitude de le gagner tous les dix ans. Le premier en 1989 avec Caroll House, le second en 1999 avec Montjeu, logiquement le suivant devrait intervenir en 2009, avec... Sea The Stars. A 50 ans le jockey irlandais peut-être fier de sa carrière, treize fois Cravache d'Or en Irlande et a remporté des Groupes I dans quatorze pays différents.

Olivier Peslier - le talent pur - France - 1973

Notre Olivier Peslier national détient, avec Pat Eddery, un record original, celui d'avoir remporté trois fois consécutivement le Prix de l'Arc de Triomphe. Tout a commencé en 1996 avec Helissio puis l'année suivante avec Peintre Célèbre et enfin en 1998 avec Sagamix. S'il parvenait à s'imposer avec Vision d'Etat il rejoindrait Freddy Head, Yves Saint-Martin, Pat Edderry et Jacques Doyasbère au record de victoire.

Lanfranco Dettori - l'ange bleu - Italie - 1970

Comme Olivier Peslier, Lanfranco Dettori a remporté trois couronnes et courra après le record de victoires. Le premier jockey de l'écurie Godolphin a triomphé avec Marienbard, Sakhee et Lammtarra. Il est considéré comme étant le meilleur jockey au monde et a réussi en 2007 un triplé inédit Derby d'Epsom, Prix du Jockey Club, Prix de Diane. Il s'engage cette année avec Cavalryman pour André Fabre, un entraîneur pour qui il n'a plus remporté de Groupe I depuis la Coronation Cup de Swain en 1996.

Kieren Fallon - l'enfant terrible - Irlande - 1965

A 44 ans, Kieren Fallon a fait son grand retour sur le gazon européen après dix-huit mois d'absence forcée. Il a remporté deux fois l'Arc, en 2005 avec Hurricane Run et en 2007 avec Dylan Thomas. Associé cette année à l'éternel second de l'Arc, Youmzain, il entend bien jouer son va-tout pour faire mieux malgré une préparation du cheval contrastée. L'irlandais n'a plus foulé le turf français depuis deux ans, son retour à Longchamp devrait faire du bruit.

Thierry Jarnet - l'irréductible - France - 1967

Quatre fois Cravache d'Or consécutivement entre 1992 et 1995, Thierry Jarnet est l'une des plus fines cravaches françaises. Deux fois lauréat de l'épreuve majeure du turf mondial avec Carnegie en 1995 et Subotica en 1993, à 42 ans, Thierry Jarnet a sa carrière derrière lui. Il jouera un simple rôle d'outsider dimanche, en selle sur La Boum, mais sa malice et son talent pourrait bien créer une grosse surprise pour une place.

Gérald Mossé - le revenant - France - 1967

Parti s'exiler en Asie depuis l'année 2002, Gérald Mossé ne revenait au pays qu'épisodiquement. Star jockey en France puis star jockey en Asie, il a fait son retour au sein de l'écurie d'Alain de Royer Dupré cette année. Lauréat de l'Arc en 1990 avec Saumarez, il est de la même génération que Thierry Jarnet. Associé à l'Aga Khan Beheshtam, s'il venait à s'imposer il battrait le record de longévité entre la première et la dernière victoire dans l'Arc (14 ans), détenu par Yves Saint-Martin.

Johnny Murtagh - le combattant - Irlande - 1970

Il est le jockey numéro un de l'écurie de Ballydoyle, entraînée par Aidan O'Brien, l'homme aux vingt-trois Groupes I en 2008. Johnny Murtagh a gagné l'Arc en 2000 avec Sinndar, pour John Oxx, le mentor de Sea The Stars. Pour rien au monde cette année il ne changerait de monture. Associé à Fame And Glory, il est, aux yeux de beaucoup de spécialistes, le seul à pouvoir contrarier la supériorité du fils d'Urban Sea. Le challenge est de taille mais l'irlandais aime les relever.

Stéphane Pasquier - l'homme providentiel - France - 1978

Premier jockey de l'écurie Abdullah, il ne défendra pas ses couleurs dans l'Arc qui lui avaient si bien réussi en 2006 avec Rail Link en dominant le favori Deep Impact au terme d'une course menée de main de maître. Cette année, il s'aligne avec Getaway, pour son autre casaque fétiche, celle de la baronne Von Ullmann. Il est souvent associé à la surprise des Groupes I, comme il en était déjà le cas avec Rail Link dans l'Arc et Toylsome dans le Prix de la Forêt. Getaway serait une surprise s'il l'emportait, alors méfiance.

Ryan Moore - le surdoué - Angleterre - 1983

Issu, comme la plupart de ses confrères, d'une famille de jockey, Ryan Moore a construit son succès très rapidement. Meilleur apprenti anglais en 2003, il est ensuite devenu le meilleur jockey en 2006 et 2008 avec respectivement 180 et 186 succès. Il réalise cette année une saison pleine de cinq victoires de Groupes I, toutes pour son mentor Sir Michael Stoute. Il sera associé dans l'Arc à son cheval de coeur, Conduit, avec qui il est invaincu sur la distance de 2.400 mètres.



Repost 0
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 20:58
Le 28/09/2009 à 10:36
par FRANCOIS DODY
de Zone-Turf.fr

Avant le Qatar-Prix de l'Arc de Triomphe, le 4 octobre à Longchamp, le plus important rendez-vous du turf français, Zone Turf a choisi de classer les cinq plus belles éditions dans l'Histoire de l'Arc. Un classement forcément subjectif. Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

5- 2008 : Zarkava, la diva

La course de l'an dernier ne bénéficie pas encore de la patine du temps qui fige et embellit les souvenirs. Mais aucun doute, dans cinquante ans, on parlera encore de cette édition 2008 comme d'un monument. Son caractère inoubliable tient d'abord évidemment à sa gagnante. Zarkava a un style inimitable, Zarkava fait des caprices, Zarkava court sous des couleurs mythiques... bref Zarkava est une diva. Avant la course, le défi qui l'attend est immense : seule face à quinze mâles, elle prend le départ pour égaler la mythique Allez France et son triptyque magique (Poule d'Essai des Pouliches, 1600 m - Diane, 2100 m - Arc, 2400 m). Personne ne veut pourtant envisager l'échec, la pression sur l'entourage est maximale. La suite, on la connaît : un départ un peu compliqué, une dernière position à 400 mètres du but, une accélération venue d'un autre monde et... le triomphe. Les vieux guerriers anglais sont battus. Christophe Soumillon peut hurler sa rage et son bonheur. Des images pour l'éternité.

4- 1974 : Allez France enflamme Longchamp

Battue l'année précédente par l'Irlandais Rheingold, Allez France revient tenter sa chance dans l'Arc en 1974. Cette championne de l'écurie Wildenstein a la cote auprès du grand public. Le fameux mouton qui l'accompagne partout pour calmer sa grande nervosité participe à sa popularité. Débarassée de sa grande rivale Dahlia, qui, après une défaite inattendue, fait l'impasse sur le Prix de l'Arc de Triomphe, Allez France a une occasion en or d'entrer dans l'Histoire. L'Histoire va devenir légende... Blessé à la hanche dix jours auparavant, Yves Saint-Martin refuse de laisser la fille de Sea Bird partir au combat sans lui. Le matin de la course, il arrive à Longchamp avec des béquilles... Bousculée à 600 mètres du but, Allez France s'emballe. Saint-Martin, diminué, ne peut retenir sa fougue. Commence alors une fin de course au suspense haletant : partie de beaucoup trop loin, Allez France voit revenir sur ses talons Comtesse de Loir, une autre femelle d'un an sa cadette. Mètre après mètre, celle-ci revient sur l'idole du public qui, dans une ambiance survoltée, parvient cependant à conserver une tête d'avance au poteau. Le public de Longchamp entre en transe.

3- 1997 : Le coup de rein de Peintre Célèbre

Pour cette édition 1997, le match s'annonce somptueux. Hélissio, très facile vainqueur l'année précédente, vient tenter le doublé au terme d'une préparation originale qui l'a vu disputer les 1600 mètres du Prix du Moulin de Longchamp. Malgré le scepticisme de certains, tout le monde s'accorde à dire que le protégé d'Elie Lellouche est un crack... de la trempe de ceux qui gagnent deux fois l'Arc. Seulement vient d'apparaître un nouveau phénomène : à 3 ans, Peintre Célèbre, bien que battu dans le Prix Niel après avoir été enfermé, s'annonce redoutable. Mais le match n'aura pas lieu. Peintre Célèbre va écraser la concurrence, tuer dans l'oeuf les espoirs d'Hélissio qui va sombrer et mettre fin à sa carrière à l'issue de la course. A 250 mètres de la ligne, Peintre Célèbre est parmi les premiers et lutte pour la victoire. Il prend même une demi-longueur d'avance. Rien de plus normal. Quand soudain... le fils de Nureyev donne un coup de rein exceptionnel : l'accélération est foudroyante, le reste du peloton est électrocuté et semble faire du sur-place. Sidérant ! Peintre Célèbre l'emporte avec cinq longueurs d'avance et explose le record de l'épreuve, qui reste encore aujourd'hui sa propriété. Assurément la plus belle accélération de l'Histoire de l'Arc.

2- 1999 : le duel Montjeu - El Condor Pasa

C'est une bataille unique et un spectacle exceptionnel que Montjeu et El Condor Pasa ont offert aux spectateurs de Longchamp en ce dimanche d'octobre 1999. Les deux champions sont les deux favoris annoncés avant l'épreuve. Les préparatoires les ont désignés. Vainqueur du Prix Niel, Montjeu est le meilleur 3 ans français. D'un an son aîné, le Japonais El Condor Pasa a lui remporté le Prix Foy. L'Arc est son objectif annoncé. Supporté par tout un peuple, le pur-sang nippon s'entraîne en France depuis le printemps. Son entourage lui a concocté une préparation rigoureuse où tout est pensé et calculé. Comme s'il voulait ne surtout pas laisser échapper une course trop longtemps attendue, Masayoshi Ebina place rapidement El Condor Pasa en tête. Il avale la montée puis la descente : toujours en tête ! A l'entrée de la ligne droite, il place un sèche accélération et se détache. Il prend plusieurs longueurs d'avance. C'est sûr, il va gagner. Mais, dans le peloton, Montjeu force le passage et trouve l'ouverture. Commencent alors 200 derniers mètres hallucinants où le crack français se rapproche doucement mais sûrement du fuyard qui pourtant ne faiblit pas. Montjeu parvient à reprendre El Condor Pasa et le laisse à une demi-longueur au poteau. Incroyable ! Les spectateurs japonais, venus en masse à Longchamp, sont défaits. Ils viennent pourtant d'assister à un duel d'anthologie, une course où, l'espace d'un instant, le temps semble s'être arrêté. Simplement magnifique.

1- 1965 : Sea Bird seul au monde

C'est pour beaucoup la plus belle de toutes. Décrit comme "l'Arc du siècle" par de nombreux journalistes, l'impression laissée par Sea Bird ce jour-là est de celles qu'il est impossible d'oublier. Vainqueur (entre autres) du Derby d'Epsom, Sea Bird est annoncé comme le grand favori. Pourtant l'opposition est nombreuse (vingt concurrents au départ), internationale (des Européens, des Américains et même des Russes) et de qualité. Meadow Court, dauphin de Sea Bird à Epsom, Reliance, vainqueur du Jockey-Club ou Tom Rolfe, considéré comme le meilleur pur-sang outre-Atlantique, sont en effet au départ. Placé dans le sillage des premiers qui mènent grand train depuis le départ, Sea Bird se place en tête à l'entrée de la ligne droite. Reliance, monté par Yves Saint-Martin, le suit immédiatement. Pat Glennon, le pilote australien de Sea Bird, sent la menace : il décide d'ouvrir les mains et de libérer son poulain. La ligne droite de Longchamp devient alors une envolée d'anthologie. Tout en penchant considérablement vers la gauche, Sea Brid termine, pleine piste, avec six longueurs d'avance sur Reliance, deuxième, et onze sur Diatome, troisième ! Les autres sont encore plus loin et terminent complètement éparpillés. Sea Bird gagne ce jour-là son titre officieux de "cheval du siècle".

Repost 0
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 08:51
Le 30/09/2009 à 19:21
par ARSENE ABITBOL
de Zone-Turf.fr


Sea The Stars, le meilleur pur sang de la planète Turf sera l'attraction de la plus grande course hippique au monde, le Prix de l'Arc de Triomphe, édition 2009. Joint par téléphone, l'entraîneur irlandais John Oxx, nous a parlé de son protégé. C'est avec la plus grande gentillesse qu'il a répondu à nos questions.


Comment se porte Sea The Stars ?


"Il est en très bel état de forme. Mentalement, il a l'air très bien et ne se ressent pas de sa campagne. Il nous donne de bons signes, identiques à ceux qu'il nous a donnés depuis le début de saison."

"Que ce soit 1.600, 2.000 ou 2.400 mètres, cela ne fait guère de différence."

 

Pourquoi a-t-il couru trois fois de suite sur 2.000 mètres ?


"Comme vous le savez, il a gagné les 2,000 Guinées sur 1.600 mètres, et s'adapte à toutes les distances. Que ce soit 1.600, 2.000 ou 2.400 mètres, cela ne fait guère de différence... J'aurais aimé le présenter dans l'Irish Derby (n.d.l.r : l'équivalent du Prix du Jockey-Club) mais le terrain était beaucoup trop souple. Nous voulions aussi lui donner une vraie préparation en vue du Prix de l'Arc de Triomphe, et à mes yeux, toutes les courses qu'il a disputées, sont aussi importantes que l'Arc."
 

Voyez-vous des faiblesses chez Sea The Stars ?


"Il s'adapte à tous les parcours, il a gagné à Epsom, au Curragh, corde à gauche, et à droite...Il a déjà gagné deux courses en terrain pénible à l'âge de 2 ans, mais il est bien plus fort sur les pistes plus légères, c'est là qu'il fournit sa meilleure valeur."

 

Il risque d'y avoir beaucoup de partants, qu'en pensez-vous ?


"Certains concurrents n'ont pas la qualité requise pour courir dans une course comme l'Arc, et un peloton de 18 ou 19 partants n'est jamais souhaitable. Je ne suis pas satisfait de cela, j'aurais préféré un peloton de taille normale, avec disons 14 partants, quelque chose dans ce gout-là."

"Je ne vois pas pourquoi le résultat serait différent sur 2.400 mètres"


Comment comparez-vous Fame And Glory à Sea The Stars ?


"C'est un vrai cheval de course. C'est un bon cheval...c'est un bon cheval. Il est régulier, dur à l'effort et a été assez impressionnant dans l'Irish Derby. Il sera très à son aise sur 2.400 mètres, et nous donnera un vrai combat. Ceci dit, nous l'avons battu à deux reprises, certes sur 1.600 et 2.000 mètres, mais je ne vois pas pourquoi le résultat serait différent sur 2.400 mètres."


Qui pourrait vous inquiéter ?


"Dans des courses de ce niveau, on s'inquiète de tout et de tout le monde. Il faut toujours être très réservé et se méfier, car dans l'Arc, on voit souvent des chevaux qui y font des valeurs exceptionnelles. On ne sait jamais.(n.d.l.r : On peut effectivement penser à Marienbard par exemple). Il y a Fame And Glory bien sûr, il y a des chevaux comme Conduit aussi, qui est le vainqueur de la Breeder's Cup et du St Léger et qui peut courir la plus grande course de sa carrière. Vision d'Etat s'annonce dangereux lui aussi et Cavalryman peut monter en puissance et faire une superbe valeur. Dar Re Mi et Stacelita sont de bonnes pouliches mais ils devront tous augmenter leur rating et trouver quelques livres."

Repost 0
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 08:48
Le 30/09/2009 à 10:36
par ALEXANDRE JEZIORSKI
de Zone-Turf.fr


Le Qatar-Prix de l'Arc de Triomphe approche ! Jean de Roualle, notre expert analyse la préparation des participants au championnat du monde des pur-sang. L'entraîneur s'exprime également sur les derniers préparatifs avant le jour J. Soins, transport, exercices, entrez dans les coulisses, vous saurez tout !

Les courses de préparation pour l'Arc


"Cela dépend avant tout de la nationalité du champion. L'approche n'est pas la même en France qu'Outre-Manche. Les français court assez peu. Prenez l'exemple de Vision d'État. Le pensionnaire d'Eric Libaud a couru quatre fois cette saison. Souvent les entraîneurs suivent la filière française classique, c'est à dire trois courses en début d'année puis un break, une rentrée dans le Prix Foy ou Niel et enfin une participation à l'Arc de Triomphe."

"En Grande-Bretagne, que le cheval soit âgé de 3 ou 4 ans, il va courir davantage, en général. Ce sont des éléments beaucoup plus endurcis que les nôtres. Dès 2 ans, ils se présentent en compétition et ont très peu de break. Prenez Fame and Glory, il a couru à cinq reprises en 2009, serait-ce trop ? On le saura le 4 octobre."

Les derniers galops

"Selon les techniques d'entraînement et selon les chevaux, bien sûr, l'entraîneur procède à un dernier galop une douzaine de jours après l'ultime course préparatoire. Le cheval est travaillé sur un hippodrome. Alain de Royer Dupré a par exemple, exercé ses pensionnaires à Chantilly. Elie Lellouche a donné un galop à Magadan à Longchamp. Chacun choisit. En général, ce galop s'effectue sur une distance de 1800 ou de 2000 mètres. On travaille toujours un cheval sur une distance plus courte. Car l'entraîneur sait qu'il a les aptitudes pour courir sur 2 400 mètres."


"Souvent, cet ultime exercice est réalisé avec le cavalier d'entraînement traditionnel du cheval. Lui connaît parfaitement son cheval et donne une bonne indication à l'entraîneur. Il le travaille "sur la main", au moral. C'est très important."


"Concernant Sea The Stars, il a couru de manière rapprochée et surtout sur 2 000 mètres mais je reste persuadé que John Oxx connaît parfaitement les possibilités de son protégé. L'objectif était simple, lui redonner de la fraîcheur, de l'envie. Y-est-il parvenu ? Là encore, réponse dimanche. Mais même s'il n'a pas eu de break, il est au dessus des autres et devrait gagner."

Le transport, le déplacement le jour de l'Arc


"C'est un facteur essentiel ! Car la fraîcheur prime beaucoup dans ce genre de compétition. Les britanniques arrivent en général, le vendredi précédent la course et peuvent avoir une autorisation pour effectuer un galop de chasse sur la piste. Je ne suis pas inquiet pour eux car comme je vous l'ai dit, ce sont des chevaux endurcis qui ne craignent pas ce genre de situation. Parfois, c'est même plus éprouvant pour un français de se rendre à Longchamp, je pense à Stacelita..."


Concernant Hot Six, c'est un cas très particulier ! Le cheval a fait 54 heures de transport. Il est parti de Sao Paulo, puis a atterri à Dakar, puis départ pour Francfort, arrivée à Roissy et fin du voyage à Chantilly... Je pense qu'il va être forcément marqué. Le but désormais est de le réhydrater et de lui donner de la fraîcheur. Pas évident.

Les 3 derniers jours


"Surtout, il ne faut rien changer pour ne pas risquer de perturber le cheval qui est un animal très routinier. Il ne faut pas casser les horaires de sorties ou de soins. Ce sont des champions, ils sont différents et comprennent très vite. Tout doit rester identique."

Repost 0
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 14:29
 
Sea The Stars 4/6 4/6 4/6 4/6 4/6 4/6 8/11
Fame And Glory 11/2 11/2 5 11/2 5 11/2 5
Conduit 9 8 7 8 15/2 8 7
Cavalryman 12 12 10 12 12 12 12
Vision DEtat 12 12 12 12 12 12 12
Stacelita 14 14 12 14 14 14 14
Dar Re Mi 20 16 20 22 14 20 20
Youmzain 20 16 20 16 20 20 20
Getaway 25 25 16 25 25 25 25
Beheshtam 33 33 25 28 33 33 33
Magadan 100 150 100 100 66 100 150
Hot Six 200 200 200 200 100 200 200
La Boum 300 200 300 200 100 200 250
Grand Ducal 300 250 250 200 100 250 250
The Bogberry 250 300 250 250 250 250 250
Set Sail 300 500 500 500 250 500 500
Steele Tango 300 500 250 500 500 500 500
Tullamore 300 500 500 500 250 500 500
Tangaspeed 500 500 500 500 200 500 500
Johann Zoffany
Repost 0
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 10:24

Je tiens à remercier zone-turf.fr, d'avoir proposé chaque jour depuis le 18 septembre 2009, pour le Qatar Prix de l'Arc de Triomphe, le portrait de l'un des principaux protagonistes du prochain championnat du monde des pur-sang. Les meilleurs seront au départ de ce Groupe I doté de 4 millions d'euros. Français, anglais, irlandais et autres rêvent de décrocher la palme et de succéder ainsi à la "reine" Zarkava. Revue d'effectif.  


Le 18/09/2009 à 11:51

par ARSENE ABITBOL
de Zone-Turf.fr


Youmzain 

Mâle de 6 ans par Sinndar (IRE) et Sadima (IRE) (Sadler´s Wells (USA)

Entraineur : Mick Channon

Jockey : Kieren Fallon

Propriétaire: Jaber Abdullah 

Eleveur: Frank Dunne

25 courses: 6 victoires

Gains : 2,885,800 euros

Musique: 3p3p2p4p2p3p1p2p5p

Valeur : 128 soit 58 kilos

Ce cheval d'âge de 6 ans participera à son 17ème Groupe I et à son troisième "Arc". En 2007, il avait bien failli l'emporter et n'avait échoué que d'une tête face à Dylan Thomas. Toujours a l'arrivée de ses courses, il a pour caractéristiques un courage exemplaire et s'exprime au mieux dans les courses rythmées. Ayant connu quelques sauts dans sa préparation, ce fils de Sinndar vient de bien faire en Allemagne dans le Grosser Preis Von Baden (Gr I) où il terminait à la troisième place derrière Getaway. A sa décharge, il bénéficiait de réelles excuses, comme le fait d'effectuer sa rentrée et d'être désavantagé par le manque de train de ce tournoi allemand. Lauréat de Groupe I à Cologne et et du Grand Prix de Saint-Cloud (2008), il "fait toujours sa valeur" et ne sait faire de mauvaises courses.

Plus l'allure sera soutenue et plus ses chances victoires seront grandes, car ne nous y trompons pas, il a les moyens de l'emporter et n'avait trouvé que l'unique Zarkava pour lui barrer la route l'année dernière. Associé à un Kieren Fallon surmotivé, ce vieux "cuir" de 6 ans peut en épater plus d'un! Il succèderait ainsi à Motrico, dernier cheval d'âge à avoir glané le Prix de l'Arc de Triomphe en 1932.

Le 20/09/2009 à 09:39
par ARSENE ABITBOL
de Zone-Turf.fr


Conduit

Mâle de 4 ans par Dalakhani (IRE) et Well Head (IRE) (Sadler´s Wells (USA)Entraineur : Sir Michael Stoute

Jockey : Ryan Moore Propriétaire: Ballymacoll Stud 

Eleveur: Ballymacoll Stud Farm Ltd

12 courses: 6 victoires

Gains : 2,125,555 euros

Musique: 1p3p2p - 1p1p1p2p1p3p

Valeur : 127 soit 57,5 kilos


Cet élève de Sir Michael Stoute foulera le sol français pour la première fois de sa riche carrière. Agé de 4 ans, il a déjà triomphé par trois fois au niveau Groupe I, dont le St Léger de Doncaster (3.000m) à 3 ans, la Breeder's Cup Turf (2.400m) qu'il a bouclé en 2'23" ! A son palmarès figurent aussi les King George VI And Queen Elizabeth Stakes à Ascot où il devançait le prometteur Tartan Bearer. Invaincu sur la distance depuis juillet 2008, c'est un cheval qui possède toutes les qualités d'un cheval "d'Arc". Doté d'une grosse vitesse de base et d'une tenue à toute épreuve, il n'a jamais fini plus loin que troisième (sauf pour ses débuts) et a glané 6 de ses 12 tournois et fait partie de ces chevaux qui ne font jamais de "contre-performances". Début juillet, il effectuait sa deuxième course de la saison (après une rentrée dans un Groupe III) dans les Coral Eclipse Stakes (GrI) à Ascot, où il terminait à cinq longueurs de Sea The Stars sur une distance bien trop courte pour ses aptitudes.


Il ne serait guère surprenant de voir ce puissant 4 ans épingler son quatrième Groupe I, car sur 2.400 mètres, il aura son mot à dire pour la victoire, même face aux cracks irlandais. Lui aussi dévoile tout son potentiel dans les courses sélectives, et il devrait connaitre des conditions de courses très favorables à condition que le terrain ne soit pas trop souple.


Le Prix de l'Arc de Triomphe est pratiquement la seule grande course qui manque au tableau de chasse (impressionnant) de son mentor Sir Michael Stoute. Il sera monté par la cravache d'Or anglaise, Ryan Moore. Par Dalakhani, Conduit tentera de marcher sur les traces de son illustre père, impressionnant lauréat de l'édition 2003.

Le 19/09/2009 à 09:41
par MICHEL GIRAUD
de Zone-Turf.fr

Vision d'Etat

Mâle de 4 ans par Chichicastenango et Uberaba (Garde Royale)

Entraîneur : Eric Libaud

Propriétaire : Jacques Détré

Eleveur : Gaëtan Gilles

11 courses : 8 victoires

Gains : 1.598.475 euros

Musique : 2p1p1p3p(08)5p1p1p1p1p1p1p

Valeur : 124 soit 56.5 kg


Le 4 octobre, Vision d'Etat participera à son deuxième Qatar Prix de l'Arc de Triomphe. Parmi les favoris l'année dernière, il n'avait pu faire mieux que cinquième. Conservé par son propriétaire Jacques Détré, malgré des offres qui ont dépassé les limites de la raison, le fils de Chichicastenango a encore progressé cette année. Trop "tendre" pour l'Arc en 2008, il s'est beaucoup endurci en 2009; Il a d'abord fait sien le Prix Ganay, premier Groupe I de la saison en Europe puis est allé battre les anglais sur leur terrain dans les Prince Of Wales's Stakes lors du prestigieux meeting de Royal Ascot.

Triple lauréat de Groupe I, Vision d'Etat s'annonce redoutable dans la prochaine édition de l'Arc. Après avoir effectué une très bonne rentrée dans le Prix Foy, il semble prêt à en découdre. En cheval dur à l'effort, il parait capable de se surpasser dans un tel événement. Associé à Olivier Peslier depuis la campagne anglaise, le résultat s'est révélé surprenant. Alors que l'élève d'Eric Libaud avait tendance à être trop démonstratif en course, il apparait dorénavant comme un cheval très froid, qui s'économise beaucoup durant le parcours.


La Prix de l'Arc de Triomphe est son objectif avoué depuis son échec l'année dernière. Jusqu'à aujourd'hui toutes les marches ont été franchies. Il n'en reste plus qu'une, la plus importante. Avec Stacelita et Cavalryman, il apparait comme la meilleure chance de victoire tricolore.

Le 25/09/2009 à 10:00
par MICHEL GIRAUD
de Zone-Turf.fr

Magadan

Mâle de 4 ans par High Chaparral et Molasses (Machiavellian)

Entraîneur : Elie Lellouche

Propriétaire : Ecurie Wildenstein

Eleveur : Kilcarn Stud

8 courses : 3 victoires

Gains : 170.670 euros

Musique : 5p3p1p1p(08)3p0pDp1p

Valeur : 117 soit 53 kg


Magadan sera le représentant de la casaque bleue de l'écurie Wildenstein dans le Prix de l'Arc de Triomphe. Une longue histoire du turf a été écrite par les bleus, d'Allez France à Peintre Célèbre en passant par All Along et Sagace, les quatre vainqueurs de l'Arc de l'écurie. L'Arc d'Allez France avait une saveur particulière, celle d'un jockey, Yves Saint-Martin, blessé à la hanche qui triompha à force de courage. Celui de Peintre Célèbre, en offrit une différente, celle de l'exceptionnel record de piste en 2'24"60, pulvérisant celui détenu par Trempolino de près de deux secondes.

Magadan n'est pas un cheval de la trempe d'Allez France et Peintre Célèbre et son palmarès est là pour le rappeler, pourtant, il a toujours été très estimé au sein de l'écurie d'Elie Lellouche. Très bon mais très malheureux, Magadan a connu une année de 3 ans en demi-teinte. Deuxième de Vision d'Etat dans le Prix de Suresnes puis disqualifié pour avoir gêné un adversaire, il n'a été que l'ombre diaphane de lui-même dans le Prix du Jockey Club. Troisième du Grand Prix de Paris (Groupe I) de Montmartre à Longchamp, il a ensuite connu des soucis de santé qui l'ont éloigné des pistes pendant huit mois. Revenu à la compétition en 2009, il a triomphé successivement dans les Prix Lord Seymour (Listed-race) et d'Hedouville (Groupe III) à Longchamp et sur la distance de l'Arc.


Longchamp est donc l'hippodrome qui lui a toujours réussi, en quatre courses sur l'hippodrome du Bois de Boulogne il a gagné à trois reprises et pris la troisième place d'un Groupe I. Déclaré partant dans le Prix Foy, puis forfait en raison d'un abcès au pied, il a effectué un très bon galop public le 19 septembre en vu de préparer l'Arc. Si offrir un cinquième Arc à l'écurie Wildenstein parait difficile, sa candidature n'est pas à négliger pour celui qui a souvent jouer de malchance. Souhaitons lui que la roue tourne.

Le 30/09/2009 à 11:23
par ARSENE ABITBOL
de Zone-Turf.fr


The Bogberry

Mâle de 4 ans par Hawk Wing (USA) et Lahinch (IRE) (Danehill Dancer (IRE) Entraineur : Alain de Royer-Dupré

Jockey : Magomet Kappushev Propriétaire: Sergueï Efros 

Éleveur: March Thoroughbreds

12 courses: 2 victoires

Gains : 213 402 eurosuros

Musique: 5p5p5p2p (08) 4p3p1p5p3p9p

Valeur : 115 soit 52 kilos


Ancien pensionnaire du maître de Ballydoyle, Aidan O'Brien, ce fils de Hawk Wing est passé sous la houlette d'Alain de Royer-Dupré à l'automne 2008 après son succès dans un Groupe III au Curragh où il devançait le bon Famous Name. Il était alors âgé de 3 ans. Il a ensuite pris le deuxième accessit du Prix Dollar (Gr II sur 2.000m), le jour du Prix de l'Arc de Triomphe puis est parti en Chine où il a disputé le Hong-Kong Vase, une belle course de Groupe I courue sur les 2.400 mètres de la piste plate de Sha Tin. Dorénavant aguerri aux courses françaises, il participera à son premier Prix de l'Arc de Triomphe et profitera de sa forme pour espérer une allocation.

En dernier lieu, il aurait peut-être brigué une Listed-Race à Longchamp (Le Prix de Boulogne) s'il n'avait pas été stoppé net dans son élan. Il prononçait son effort et possédait encore beaucoup de ressources, puis il s'est bien relancé mais la course était jouée... Son propriétaire, Sergueï Efros est président du jockey-club russe et l'homme y tenait : ce sera Magomet Kappushev, vainqueur de plus de 1 000 courses et multiple champion de Russie qui montera The Bogberry. Âgé de 37 ans, il est déjà venu sur notre sol puisqu'il a monté l'hiver dernier à Cagnes-sur-Mer dans le cadre du challenge méditerranéen des jockeys.


Lauréat de 2 des ses 12 sorties, il gagne rarement mais il fait toujours sa valeur. Constant dans ses performances, il aura pour lui son aptitude à la piste de Longchamp et l'expérience d'un metteur au point hors pairs, Mr Alain de Royer-Dupré. Dans cette édition 2009 du championnat du monde des pur sang, il se heurte à forte partie, et devra compter sur les défaillances des chevaux en vue. Dès lors, il est probablement barré pour accéder au podium mais il a les moyens de créer la surprise en briguant une 4ème ou 5ème place à une cote d'outsider.

Le 28/09/2009 à 10:50
par ARSENE ABITBOL
de Zone-Turf.fr


Getaway

Mâle de 6 ans par Monsun (GER) et Guernica (Unfuwain (USA)

Entraineur : Jens Hirschberger

Jockey : Adrie de Vries

Propriétaire: Baron Georges Von Ullmann 

Eleveur: Baron Georges Von Ullmann

19 courses: 9 victoires

Gains : 775 778 euros

Musique: 1p2p1p2p (08) 8p8p1p5p5p1p

Valeur : 124 soit 56,5 kilos

Ancien pensionnaire d'André Fabre, ce fils de Monsun est sous la férule de l'allemand Jens Hirschberger depuis le début de l'année 2009. Habitué des courses françaises, il prendra part à son troisième Prix de l'Arc de Triomphe et tentera d'effacer sa contre-performance du 5 octobre 2008 où il terminait à plus de cinq longueurs de l'impératrice Zarkava. Lors de l'édition 2007 du championnat du monde des pur sang, il prit une belle quatrième place, à l'issue d'une superbe fin de course. Il finissait à moins de deux longueurs de Dylan Thomas. Lauréat de 6 courses principales dont deux Groupes I, il vient de triompher dans le Grosser Mercedes-Benz Preis von Baden (Gr I) avec la manière, en devançant les anglais, Eastern Anthem et Youmzain, qu'il retrouvera dimanche. Plus de trois longueurs sanctionnaient son autorité.

A l'origine stayer, il s'est converti à la distance classique (2.400m) avec bonheur, glanant trois des neuf tournois qu'il a disputé depuis 2008. En forme, il possède certes une tenue à toute épreuve mais à 6 ans, il semble que l'apogée de sa carrière soit plutôt derrière lui. Dès lors, avec une marge de progression bien réduite, il est difficile de l'envisager pour les tous premiers rôles, mais il n'est pas incapable de briguer une 4ème ou 5ème place à belle cote. Ce concurrent allemand paraît barré par SeaTheStars, Fame and Glory, Conduit, Cavalryman et consorts, mais aura pour lui les atouts suivants : il connait très bien Longchamp, est indifférent à l'état du terrain, il peut adopter toutes les tactiques de courses et vient d'afficher une nette supériorité face à Youmzain, lequel est deux fois placé du Prix de l'Arc de Triomphe.

Le 27/09/2009 à 11:44
par ARSENE ABITBOL
de Zone-Turf.fr

Hot Six (BRZ)

Mâle de 3 ans par Burooj (GB) par Danzig (GB) et issu de Babysix (USA) (With Approval)(CAN)

Entraîneur : Givanildo Duarte

Propriétaire : Stefan Friborg

Eleveur : Haras J.Barros 


Principales performances


Gagnant de la 25ème édition du Gran Premio Asociacion Latinoamericana de Jockey Clubes e Hipodromos (Gr I) à Sao Paulo (Cidade Jardim), Hot Six figure parmi les meilleurs pur sang du continent sud-américain. Appartenant à Stefan Friborg, ce pensionnaire de Givanildo Duarte s'est imposé de 5 longueurs dans ce Prix doté de 250 000 dollars. Il a bouclé les 2.000 mètres de l'anneau de Sao Paulo, en 2'03"45, en terrain souple. Le fils de l'étalon anglais Burooj y devançait Zeide Isaac (vainqueur de Groupe II au Pérou) et Quick Road, des chevaux d'âge confirmés et habitués aux durs combats. Il a également fini deuxième du Grande Premio Linneo de Paula Machado (Gr I) à La Gavea et fut aussi dauphin (battu d'une tête) du Grande Premio Derby Paulista (Gr I), l'équivalent du Prix du jockey-Club brésilien.

Son mentor a déclaré sur le site brésilien du Jockey-Club : " Nous abordons le prix de l'Arc de Triomphe avec pas mal d'anxiété, car nous partons dans l'inconnu mais nous sommes aussi très impatients d'y prendre part. Nous fondons beaucoup d'espoirs en Hot Six. J'ai entendu dire que le rythme des courses françaises était similaire à celui que nous avons au Brésil. Ce sera une bonne expérience pour mon cheval de découvrir un nouvel hippodrome. Le compte à rebours a commencé".


Le champion brésilien est arrivé à Chantilly dans l'établissement de Pascal Bary au début du mois de Septembre et l'on devine qu'il y sera très à son aise puisque le professionnel cantilien fait merveille avec les pur sang de l'hémisphère sud, à l'image de Gloria de Campeao, (2ème de la Dubaï World Cup et vainqueur de Singapore International Cup (Gr I) à Kranji. Le propriétaire de Hot Six semble avoir un flair hors du commun, car bon nombre de ses champions ne possèdent pas de "réels papiers", à l'instar de Natagora (1 000 Guinées en 2008), une fille de l'étalon japonais Divine Light (JPN) ou encore Gloria de Campeao (BRZ), issue de l'étalon argentin, Impression (ARG).

Stefan Friborg choisit ses chevaux "à l'instinct" mais l'homme est très bien entouré, notamment par le courtier français Patrick Barbe et le brésilien Renato Gameiro.


Les performances de Hot Six sont difficiles à évaluer et sa tâche semble vraiment compliquée dans une course telle que le Prix de l'Arc de Triomphe, mais au vu de sa victoire de Groupe I à Sao Paulo, il a beaucoup d'abattage, accélère de manière progressive et son action est fluide et élégante. Il s'équilibre de belle façon et a beaucoup de style et sa présence apportera un coté très international à notre Prix de l'Arc de Triomphe.

Le 24/09/2009 à 11:26
par ARSENE ABITBOL
de Zone-Turf.fr

Dar Re Mi
 

Femelle de 4 ans par Singspiel (IRE) et Darara (Top Ville)

Entraîneur : John Gosden

Propriétaire : Lord Lloyd-Webber

Eleveur : Watership Down Stud

Jockey : Jimmy Fortune

13 courses : 5 victoires

Gains : 605 855 euros

Musique : 1dist1p1p2p(08)3p2p2p

Valeur : 119 soit 54 kg


Il n'y a pas de doute, Dar Re Mi figure parmi les meilleures juments d'âge en Europe. Récemment rétrogradée dans le Prix Vermeille (Gr I), course préparatoire des femelles au Prix de l'Arc de Triomphe, elle en est la gagnante morale et aurait pu ravir un troisième titre de Groupe I. Elle en compte donc deux. Tout d'abord, les Pretty Polly Stakes où elle dominait nettement Look Here (lauréate des Oaks d'Epsom en 2008) et les Yorkshire Oaks.

C'est précisément lors de cette sortie, le 20 août à York, qu'elle s'offrait le luxe de battre Sariska, la double lauréate des Oaks (Oaks d'Epsom et Irish Oaks), chef de file des 3 ans anglaises. Cette fille de Singspiel n'a jamais fini plus loin que deuxième sur la distance classique (2.400 mètres) et c'est durant son année de 4 ans qu'elle dévoile tout son potentiel. A son aise dans tous les terrains, elle est particulièrement incisive sur les pistes fermes.


Dauphine de l'unique Zarkava, l'an passé, elle est plus endurcie et s'est aguerrie aux durs combats. En 2008, elle ne terminait qu'à deux longueurs de la future gagnante de l'Arc, mais les probables présences de Sea The Stars et de Fame And Glory réhaussent le niveau de l'édition 2008... Dès lors, elle semble évidemment barrée pour la victoire.


Présentée par l'habile John Gosden, elle aime courir près des chevaux de tête et est très dure à l'effort. Lors du premier dimanche d'octobre, elle affrontera les mâles pour la première fois de sa carrière et tentera de succéder à Zarkava, dernière lauréate en date à avoir couru le Prix Vermeille. Néanmoins, elle n'est pas du même acabit que la championne de l'Aga Khan, et paraît confrontée à une tâche difficile. A l'issue d'un bon parcours, elle peut espérer briguer un accessit car sa qualité est certaine.

Le 29/09/2009 à 09:54
par ARSENE ABITBOL
de Zone-Turf.fr

Fame And Glory

Mâle de 3 ans par Montjeu (IRE) et Gryada (Shirley Heights)

Entraineur : Aidan Patrick O'Brien

Jockey : John Patrick Murtagh

Propriétaire: Derrick Smith 

Eleveur: Ptarmigan Bloodstock & Miss K

7 courses: 5 victoires

Gains : 1 798 660 euros

Musique: 2p1p2p1p1p (08) 1p1p

Valeur : 131 soit 59,5 kilos


S'il n'avait pas croisé la route de Sea the Stars, Fame And Glory serait invaincu en sept sorties. N'ayant jamais fini plus loin que deuxième, il compte déjà cinq victoires dont deux de Groupe I. Son talent, sa classe et ses performances ont été quelque peu minimisées mais il est évident qu'il sera le grand rival du poulain de John Oxx et aura à coeur de renverser la vapeur. Il en est très capable.

Car ne nous y trompons pas, 2.400 mètres, corde à droite, c'est son truc ! Les deux pur sang se sont affrontés à deux reprises, et c'est Sea The Stars qui a remporté la palme à chaque fois, environ deux longueurs sanctionnaient l'autorité du fils d'Urban Sea, mais Fame And Glory dévoile tout son potentiel sur les parcours à main droite et sur la distance de 2.400 mètres...Déjà lauréat de Groupe I à l'âge de 2 ans (Critérium de Saint-Cloud), il n'a rien perdu de sa superbe à 3 ans et crevait l'écran dans l'Irish Derby (Gr I -2.400 mètres, corde à droite), sur la piste sélective du Curragh, où il terrassait (par cinq longueurs) son camarade de boxes, Golden Sword, lequel ne finissait qu'à deux longueurs et demie de Sea The Stars dans le Derby d'Epsom, sur la même distance. Voilà qui donne matière à penser...


Pour sa semi-rentrée dans les Irish Champion Stakes, l'élève d'Aidan O'Brien n'avait pas couru depuis plus de deux mois et terminait à un peu plus de deux longueurs de son grand rival, lequel était bien plus affûté, puisqu'il venait d' enlever les Juddmonte Stakes (Gr I), dix-huit jours plus tôt. Mais soyons réalistes, sur les distances intermédiaires (2.000 mètres), et surtout sur les parcours corde à gauche, Sea The Stars est intouchable, c'est un véritable phénomène que rien ni personne ne peut approcher, ni même inquiéter. En revanche, le dimanche 4 octobre, les données seront différentes...et Fame And Glory est définitivement le mieux armé pour détrôner le grand favori.


Issu de l'étalon star Montjeu, il est par Gryada, une fille de Shirley Heights, dont les produits ne sont pas des foudres de guerres...(concurrents de valeur handicaps outre-manche). Ainsi les frères utérins de Fame And Glory, ont en moyenne, environ 40 livres de moins que lui... Nous sommes tentés de penser, qu'il a beaucoup hérité de son illustre géniteur, le grand Montjeu, lauréat de l'édition 1999 du Prix de l'Arc de Triomphe. 10 ans plus tard, Fame And Glory tentera de lui rendre le plus beaux des hommages.


Son entraîneur, Aidan O'Brien a ravi le Prix de l'Arc de Triomphe, avec Dylan Thomas en 2007 alors qu'Authorized en était le grandissime favori....Bis repetita ?

Le 23/09/2009 à 15:13
par MICHEL GIRAUD
de Zone-Turf.f

Cavalryman

Mâle de 3 ans par Halling et Silversword (Highest Honor)

Entraîneur : André Fabre

Propriétaire : Godolphin SNC

Eleveur : Darley

7 courses : 4 victoires

Gains : 495.240 euros

Musique : 1p1p1p2p4p(08)1p4p

Valeur : 121 soit 55 kg


Cavalryman fait partie d'une longue liste de "super pedigree" de l'écurie du Cheik Mohammed Al Maktoum. Initialement sous les couleurs grenat et blanche du Cheik, il est passé, depuis sa victoire dans le Grand Prix de Paris, sous celle de la nouvelle filiale française Godolphin. Le 14 juillet, il avait dominé Age Of Aquarius et Mastery, ce dernier a ensuite triomphé avec autorité dans les Doncaster St Leger (Groupe I).

Le fils d'Halling devrait être l'unique atout d'André Fabre lors du rendez-vous du 4 octobre. L'homme aux sept victoires dans l'Arc est à ce jour le recordman de l'épreuve. Il l'a remporté la dernière fois avec Rail Link, qui a connu une préparation similaire à Cavalryman. En effet, comme Rail Link, Cavalryman s'est révélé durant l'été de ses 3 ans en faisant d'abord ses marques dans des semi-classiques, avant de briller dans le Grand Prix de Paris. Les similitudes ont ensuite continué avec la victoire dans le Qatar Prix Niel mi-septembre, qui lui offrit sa place dans l'Arc.

Ce Prix Niel est d'ailleurs le meilleur tremplin pour l'Arc. Sur les quinze dernières années, dix vainqueurs du Prix de l'Arc de Triomphe avaient d'abord couru le Prix Niel. Depuis son changement de couleurs, Cavalryman est passé sous la selle de Lanfranco Dettori. Le "Monsieur Groupe I" italien a déjà remporté trois fois l'épreuve, avec Lammtarra, Sakhee et Marienbard. Il tentera avec Cavalryman d'égaler le record de quatre victoires de Freddy Head, Yves Saint-Martin, Pat Eddery et Jacques Doyasbère.

Le 01/10/2009 à 10:15
Par ARSENE ABITBOL
de Zone-Turf.fr

Sea The Stars

Mâle de 3 ans par Cape Cross (IRE) et Urban Sea (USA) (Miswaki)(USA)

Entraineur : John Oxx

Jockey : Mick Kinane

Propriétaire: Christopher Tsui 

Eleveur: Sunderland Holdings

8 courses: 7 victoires

Gains : 2 647 806 euros

Musique: 1p1p1p1p1p (08) 1p1p4p

Valeur : 137 soit 62 kilos


Jusqu'à présent il a été la référence du Turf mondial et le fils d'Urban Sea est en passe de devenir l'un des plus grands pur sang de ces 30 dernières années s'il parvient à remporter le Prix de l'Arc de Triomphe. Au vu de son parcours et de ses performances, Sea the Stars, est d'ores et déjà un poulain hors normes. S'il ne s'était montré vert le jour de ses débuts (en juillet 2008), il serait probablement invaincu, mais en 2009, il n'a jamais connu la défaite. Pour sa rentrée en mai dernier, il glanait les 2,000 Guinées à Newmarket sur la distance de 1.600 mètres, reléguant Delegator et Rip Van Winkle à plusieurs longueurs... Un mois plus tard, en juin 2009, il faisait sien le Derby D'Epsom devant l'excellent Fame And Glory, lequel ne pouvait l'approcher de moins d'une longueur trois-quarts...Ce jour-là, Sea The Stars était rallongé de 800 mètres, mais rien ni personne n'était assez bon pour l'inquiéter réellement. Puis vinrent les Coral Eclipse Stakes, disputées à Sandown, sur la distance intermédiaire de 2.000 mètres. Un nouveau tracé, corde à droite, sur une nouvelle distance, Qu'importe ! Le crack de John Oxx s'adapte partout. Son talent inouï et sa décontraction sont ses meilleures armes et ce jour de juillet nous avons été les témoins d'une nouvelle victoire de Groupe I, sa troisième déjà ! Une fois de plus Rip Van Winkle (Aidan O'Brien) n'a rien pu faire contre la machine Sea The Stars...Les chevaux d'âge de la classe de Conduit, non plus. Il s'agissait là d'une étape importante : affronter des 4 et 5 ans, constituait un avant-goût de ce qui l'attendait le jour de l'Arc !

Après ce triomphe, le 3 ans eut droit à un petit break de six semaines, avant de partir à la conquête des Juddmonte International Stakes, le 18 août, à York. Cette fois, c'est le redoutable Mastercraftsman qui s'est heurté au roc Sea The Stars. Enfin, le 5 septembre, jour de l'ultime préparatoire au Prix de l'Arc de Triomphe, le fils de Cape Cross a infligé une véritable correction à Fame And Glory dans les Irish Champion Stakes (Dylan Thomas en 2007), dominant le fils de Montjeu, double lauréat de Groupe I, de plus de deux longueurs... A sa décharge, Fame And Glory effectuait une semi-rentrée et avait besoin de reprendre ses marques, mais le style et la fluidité de Sea The Stars, ce jour-là étaient éloquents. Presque insolents ! Tant son aisance et sa supériorité frappaient les observateurs. Lors de leurs deux rencontres, environ deux longueurs sanctionnaient l'autorité de Sea The Stars face à Fame And Glory et son mentor, John Oxx ne voit pas pourquoi il en serait autrement le 4 octobre.


En conclusion, Sea The Stars ne semble pas avoir de failles. Excepté peut-être, sa désaffection pour les pistes lourdes, encore qu'il ait glané un Groupe II en terrain pénible à 2 ans ... Le jour J, il sera suivi par tous les passionnés de Turf et se présentera à juste titre comme l'épouvantail du championnat du monde des pur sang. Tous les concurrents du Prix de l'Arc de Triomphe, sans exceptions, l'auront en point de mire, mais il y a fort à parier que Sea The Stars ne le sait pas et qu'il se dira peut-être : "Je fais ce que je sais faire" : "Gagner !"


Le 21/09/2009 à 09:55
par MICHEL GIRAUD
de Zone-Turf.fr

Stacelita


Femelle de 3 ans par Monsun et Soignée (Dashing Blade)

Entraîneur : Jean-Claude Rouget

Propriétaire : Martin Schwartz

Eleveur : Jean-Pierre Dubois

6 courses : 6 victoires

Gains : 812.890 euros

Musique : 1p1p1p1p1p(08) 1p

Valeur : 122 soit 55.5 kg

Comme son ainée Zarkava l'an passé, Stacelita se présentera dans le Qatar Prix de l'Arc invaincu en six sorties. Tout ce qui distingue les deux phénomènes, c'est que la championne de l'Aga Khan avait remporté quatre Groupes I, soit un de plus que Stacelita, qui n'en a gagné que trois... Dérisoire. Avec l'ancien pensionnaire d'André Fabre, Getaway, elle sera l'un des deux produits issus du champion étalon allemand Monsun.

Au printemps 2009, la championne du magnat américain Martin Schwartz a triomphé dans les Prix Saint-Alary et de Diane, à chaque fois d'une manière impressionnante. Ses rares détracteurs la disaient moins bonne sur terrain léger, elle a alors levé les doutes lors du Prix de "Diane", dans un canter. Les irréductibles critiques ont ensuite soupçonné un manque de tenue. Pour sa rentrée après trois mois d'absence elle a été sacrée dans le Prix Vermeille sur la distance classique. Victoire controversée mais victoire tout de même, la fille de Monsun s'engagera donc invaincue le premier dimanche d'octobre et avec un sérieux avantage de poids.


Si les chances de triomphe d'une pouliche dans l'"Arc" sont très minces, la championne de Jean-Claude Rouget a l'étoffe d'une potentielle lauréate. Zarkava a donné l'exemple en 2008, Stacelita est en train de le suivre, il faudra quand même d'abord débourser les 100.000 euros de l'engagement supplémentaire.

Repost 0
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 10:13

Qatar Prix de l'Arc de Triomphe 2009 : Info-Billetterie & Réservation - Hippodrome de Longchamp Paris

Après le forfait de Johann Zoffany, ils seront 19 Champions à prendre part à cette prestigieuse course. 

Voici la liste des partants :

YOUMZAIN......KIEREN-FRANCIS FALLON

CONDUIT......
RYAN-LEE MOORE

VISION D'ETAT......OLIVIER PESLIER


MAGADAN......
ANTHONY CRASTUS

THE BOGBERRY......MAGOMET A. KAPPUSHEV


STEELE TANGO......DARRYLL-PAUL HOLLAND


GETAWAY......STEPHANE PASQUIER


TULLAMORE......
VACLAV JANACEK

HOT SIX......
TIAGO JOSUE PEREIRA

DAR RE MI......JIMMY FORTUNE


TANGASPEED......
IORITZ MENDIZABAL

LA BOUM......
THIERRY JARNET

BEHESHTAN......
GERALD MOSSE

SET SAILl......S.M. LEVEY


FAME AND GLORY......JOHN-PATRICK MURTAGH


CAVALRYMAN ( supp )......
LANFRANCO DETTORI

GRAND DUCAL......
PATRICK JOSEPH SMULLEN

SEA THE STARS......MICHAEL J. KINANE


STACELITA ( supp )......CHRISTOPHE-PATRICE LEMAIRE

Repost 0
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 13:14
Le 29/09/2009 à 10:10
par PIERRE-EDOUARD DULAC
de Zone-Turf.fr


Beaucoup d'entraîneurs aurait souhaité la pluie pour la 88ème édition du Qatar-Prix de l'Arc de Triomphe. Finalement, Meteo France annonce du beau temps malgré une température fraiche de 15 degrés. Des conditions qui vont assécher la piste, qui devrait être aux alentours de 3,2 au pénétromètre. A qui vont profiter ces conditions clémentes ?


C'est l'été indien sur la France ! Depuis plusieurs semaines la pluie est implorée dans certaines régions de l'héxagone. Nappes phréatiques en baisse, sécheresse de certaines parcelles de terre et d'élevage, les conditions météorologiques ressemblent davantage à un mois de mai qu'à un mois de septembre. Paris n'en fait pas exception.


Depuis une douzaine de jours, il n'y a pas eu une goutte d'eau pour assouplir les pistes des différents hippodromes parisiens. Et il n'y aura encore pas de pluie le 4 octobre pour le Qatar-Prix de l'Arc de Triomphe. Les météorologistes sont catégoriques même si une perturbation devrait passer au dessus de Longchamp le jour J.


Alors à qui profite ce bon terrain ? Les heureux se nomment Sea The Stars, Conduit, Spanish Moon, Cavalryman et Hot Six. Tous ces concurrents à commencer par le champion irlandais, dont la participation dépendait du temps, se frottent "les sabots" de pouvoir exercer leurs talents sur un gazon en parfait état. Tous ont déjà fait leur preuve en bon terrain et devrait être avantagé par ces conditions.

Un terrain aux alentours de 3,2

Certains en revanche, font grise mine. La pluie aurait pu être un atout de plus dans leur jeu et surtout un "caillou dans la chaussure" de leurs rivaux. Fame and Glory a déjà remporté l'Irish Derby en terrain collant et le Critérium de Saint-Cloud en lourd. Vision d'Etat possède également des références sur les sols souples et ses origines l'orientent davantage sur des pistes détrempées. Youmzain et Stacelita possèdent aussi ce profil.


Certains n'ont eux aucun a priori sur la nature du terrain. Dar Ré Mi, Getaway et Magadan se plaisent sur tous les types de surface. Une adaptation qui pourrait leur permettre de ne pas être dérangé par la surface proposée.


Le Qatar-Prix de l'Arc de Triomphe devrait en tout cas se dérouler dans des conditions similaires aux années précédentes. En 2006, le terrain était à 3, en 2007 à 3,4 et en 2008 à 3,3. L'édition 2009 pourrait disposer du même type de sol. Bien loin des 4,4 mesurés en 2003 lors de la victoire de Dalakhani.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de serg29
  • : Analyse du Q+, et les chevaux repérés pour la journée ( aucun copier/coller ). Tout connaître sur les courses : le B.A.-BA, les infos et articles hippiques sélectionnés...
  • Contact

Visites

Recherche

Pages